Cinéma de jadis

Appréciation de l'univers cinématographique d'autrefois

posté le 13-04-2015 à 07:12:25

The Light That Failed

 

Drame, USA 1939, Réalisé par William Wellman

Avec Ronald Colman, Walter Huston, Ida Lupino

Un célèbre peintre, en train de devenir aveugle, prend comme modèle une fille de la rue. Exaspérée par ses manières, elle détruit son oeuvre au moment où il perd la vue.

D'après un récit de Kipling. Nous avons donc droit au conservatrisme social de l'ère victorienne, se transformant en une réalisation rigide et en un jeu convenu des comédiens. La film devient davantage intéressant quand la jeune Ida Lupino apparaît, dans le rôle de la punk du 19e siècle.

Tags: #lupino
 


Commentaires

 

1. biquette  le 30-04-2015 à 12:23:29  (site)

Bonjour Mario , je n'ai pas vu ce film qui devait etre super bien interpreté vu les acteurs , dommage car il devait etre trés beau ...Pour ce 1 mai je te souhaite que de la chance et que tout aille bien pour toi a++++Lili

2. MarioB  le 30-04-2015 à 21:16:32  (site)

Merci. Je ne viens plus souvent ici... Il faudrait que je m'y remette.

3. bouloute  le 21-03-2016 à 00:27:18  (site)

Oui j'arrive de Eklablog, on ne sait jamais, si la pub nous envahi, je préfère prendre les devant... c'est vrai que la mise en place de designs semble plus compliquer ici, mais je pense qu'avec un peu de patience j'y arriverai !!! merci de votre accueil et je reviendrais voir votre blog plus longuement promis
bisous bisous
Bouloute

4. anaflore  le 11-01-2017 à 08:09:28  (site)

par hasard j'arrive sur ton site cinéma
je ne connais pas ce film donc pas d'avis bon mercredi

 
 
 
posté le 12-04-2015 à 06:57:53

John Garfield

 

Un comédien qui me semble aujourd'hui oublié. Cependant, le voir à l'écran, c'est ne pas l'oublier ! John Garfield, formé au théâtre, apportait à ses rôles cinématographiques une dimension alors inédite : l'émotion brute, bien que parfois intériorisée. Sa façon de jouer préfigurait des hommes comme Montgomery Clift, James Dean et même Robert DeNiro. Il a débuté au ciné en 1938 et ses heures de gloire sont les années 1940, avec des rôles intenses. Impliqué politiquement, Garfield est fiché comme sympathisant communiste et mis sur la liste noire. Il est décédé en 1951, à peine âgé de 39 ans.

Tags: #garfield
 


 
 
posté le 10-03-2015 à 07:24:55

Objective Burma

 

Drame de guerre, USA 1944, Réalisé par Raoul Walsh

Avec Errol Flynn, William Prince, George Tobias

Un détachement de l'armée américaine est envoyé derrière les lignes ennemies pour une mission importante. L'exploit accompli, la troupe n'arrive plus à rejoindre son campement et se sent abandonnée.

Comme tous les films de guerre tournés pendant la véritable guerre, il y a ici de la propagande, entre autres sur la cruauté des Japonais. Cependant, j'ai déjà vu plus maladroit et idiot. Ce film, à la cinématographie de qualité, présente des moments de suspence notables et des scènes d'action réussies. Les comédiens sont bien dirigés, avec un Errol Flynn lumineux.

Tags: #guerre
 


Commentaires

 

1. biquette  le 05-04-2015 à 09:04:29  (site)

Bonjour Mario , je connais cet acteur mais pas le film , ,je ne suis pas une fervente de films de guerre ,mais j'en ai vu des bons malgrés tout, passe de belles fêtes de Pâques a++++Lili

2. MarioB  le 05-04-2015 à 15:43:38  (site)

Merci.

 
 
 
posté le 06-03-2015 à 06:25:16

Les yeux de Michèle Morgan

 

Une publicité beaucoup plus sobre que celles habituellement présentes dans les journaux de cette époque. Il faut croire qu'à ce moment-là (18 octobre 1947), les yeux de la comédienne avaient déjà leur réputation et que le regard suffisait. C'est aussi à ce moment qu'apparaissent les références à des prix gagnés, chose qui n'existait pas avant la guerre. Ici, c'est le tout jeune festival de Cannes qui est mentionné.

 


Commentaires

 

1. Nyxie  le 06-03-2015 à 09:15:52

Un massacre cette photo !.....

2. MarioMusique  le 06-03-2015 à 18:52:16  (site)

C'est une scène du film.
Toutes les illustrations de ma catégorie "Publicité" proviennent de microfilms de journaux de ma ville, d'où l'aspect photocopie et noir et blanc, Ce sont des images qu'on ne voit pas ailleurs.

3. Nikole-Krop  le 24-06-2015 à 14:41:33  (site)

Un film exceptionnel. Mais qui sans doute, aujourd'hui, a mal vielli, je ne sais pas : j'aimerais le revoir en fait.
Le roman n'était pas mal non plus.

4. MarioMusique  le 27-06-2015 à 08:23:06  (site)

Cela dépend de la façon dont on regarde ces vieux films. Pour ma part, je le fais pour ce qu'ils étaient et non pour ce qu'ils sont devenus. C'est mon aspect historien qui m'habite et je fais la même chose pour la musique. Désolé de te répondre avec un peu de retard. J'ai un peu abandonné ce qu'il y a ici, mais j'y reviendrai sans doute !

5. anaflore  le 11-01-2017 à 08:12:02  (site)

elle avait tourné à brest et voila maintenant elle est décédée ......

6. MarioB  le 15-01-2017 à 14:30:49  (site)

Bonjour. C'est abandonné depuis un certain temps, ici... J'y reviendrai peut-être. Quoi qu'il en soit, il y a des centaines d'articles. C'est le premier site que j'avais fait pour cette plate-forme. S'il y a des comm, je répondrai.

 
 
 
posté le 05-03-2015 à 06:41:46

Flight To Mars

 

Science-fiction, USA 1951, Réalisé par Lesley Selander

Avec Cameron Mitchell, Marguerite Chapman, Arthur Franz

 

Un équipage interplanétaire atterit sur Mars en catastrophe. Ils reçoivent l'aide des Martiens pour réparer l'appareil, mais leur but est de s'emparer de la fusée des Terriens.

 

Un film Monogram, c'est à dire à budget microsopique, ce qui nous assure plein d'éclats de rire, même si le but des scénaristes était très sérieux. Les décors sont minimaux, empêchant tout mouvement de caméra. Les plans éloignés de la fusée sont en réalité un décor de carton, dans lequel on a déposé ce qui me semble être une fusée jouet. J'ai aussi noté la présence de chaises typiquement années 1950 et qu'on semble déplacer de scène en scène. Peut-être que les "comédiens" les avaient apporté de leurs maisons ! Enfin, vous noterez, sur la photo, que les Martiennes portaient du rouge à lèvre très 1951, mais qu'elles avaient inventé la minijupe une quinzaine d'années avant la mode. Un film si mauvais qu'il en devient fascinant.

 


Commentaires

 

1. jakin  le 05-03-2015 à 08:24:26  (site)

Bonjour Mario,
avant de lire le commentaire, à l’aperçu de l'image j'ai cru qu'il s'agissait d'un film de capes et d'épées genre Robin des bois dans la forêt de sherwood ! Bonne fin de journée...

2. MarioB  le 05-03-2015 à 08:45:06  (site)

Non, ce n'est pas le cas. Les Martiens sont ceux avec l'uniforme pâle. Ressemblent drôlement aux Terriens, hein...

3. MarioB  le 05-03-2015 à 08:45:09  (site)

Non, ce n'est pas le cas. Les Martiens sont ceux avec l'uniforme pâle. Ressemblent drôlement aux Terriens, hein...

 
 
 
posté le 03-03-2015 à 05:50:35

Crashout

 

Drame social, USA 1955, Réalisé par Lewis R. Forster

Avec William Bendix, Arthur Kennedy, Luther Adler

Six dangereux détenus s'évadent et partent à la recherche d'un butin caché par l'un d'eux.

Une série B à petit budget, ce qui ne signifie pas qu'il s'agit d'un mauvais film. Le récit est rondement mené et les six hommes jouant les prisonniers ne font pas dans la dentelle, que ce soit dans leur fuite ou dans la façon dont cinq d'entre eux vont mourir. Le hic est que la finale est ratée. Tout de même un film acceptable.

Tags: #prison
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article